Faire la dramaturgie du spectacle

Ça y est. Vous avez trouvé la perle rare : LE texte qui correspond aux critères que vous vous étiez fixés. La première répétition avec la troupe est fixée. Que faire en attendant ? La dramaturgie du spectacle. On vous explique ce que c’est, et comment la faire. 

Vous avez trouvé la perle rare. Et vous l’avez sous les yeux ! C’est LE texte qui correspond aux critères que vous vous étiez fixés : nombre d’interprètes, nombre de femmes, d’hommes, genre théâtral, type de décor, etc.

Mais au fait, vous, qui êtes-vous ? Vous êtes peut-être la personne ayant contribué au choix de ce texte. En tout cas vous allez participer au spectacle. Il est même possible que vous soyez chargé·e de l’élaboration du décor ou de la mise en scène. 

Un rendez-vous a été fixé à toute la troupe. Imaginons que nous nous situions dans cet entre-deux qui sépare la première lecture personnelle du texte et la première répétition avec l’ensemble du groupe. 

La question est : que faire à présent ? Réponse : lire le texte. Bien sûr, vous l’avez déjà lu. Il convient en fait de le relire, mais pas simplement pour refaire défiler sous vos yeux les répliques et les scènes de la pièce. Nous allons vous parler d’une lecture plus approfondie, avec crayon et carnet à portée de main.

Lecture, carnet, café. et lunettes

Préparer les répétitions au théâtre

Pourquoi relire le texte d’une manière plus attentive ? Pour préparer les répétitions. En effet, vous aimez peut-être concevoir le décor dans le détail, régler la mise en scène ou votre jeu d’acteur minute par minute, préalablement, avant de commencer à répéter. À moins que vous ne préfériez vous laisser guider par les interactions avec le reste de la troupe. Même dans ce cas-là, une lecture attentive et préalable du texte vous sera utile, car en répétition, les belles découvertes s’offrent mieux aux esprits bien préparés.

Installez-vous où cela vous convient : dans l’agitation vivante et bruyante d’un café, ou dans un lieu retiré et propice à la concentration ou dans tout autre espace qui vous convient.

Cette activité, qui consiste à préparer la réalisation du spectacle avant que les répétitions ne commencent, se nomme « dramaturgie ». Le mot « dramaturgie » possède deux sens.

La dramaturgie au théâtre

Sens 1 : « art de la composition des pièces de théâtre ».

Sens 2 : « choix opérés par l’équipe de réalisation pour donner au spectacle une orientation choisie ».

Nous l’utiliserons ici dans son sens n°2. 

Faire la dramaturgie du spectacle ne requiert pas une méthodologie normative ni l’acquisition d’un jargon analytique. Tout le monde, quelle que soit son bagage, peut participer à la dramaturgie du spectacle.

Parfois, la dramaturgie est accomplie par une personne, qu’on appellera le « dramaturge », mot pouvant aussi être synonyme d’ « auteur de théâtre ». Parfois, la dramaturgie est faite par la personne chargée de la mise en scène ou par les interprètes eux-mêmes.

Pour résumer, la dramaturgie est un état d’esprit. Ce n’est pas un commentaire littéraire du texte. C’est lire le texte en imaginant ses potentielles réalisations scéniques et leurs conséquences sur le sens du spectacle. 

Répétition au théâtre

Le Tartuffe ou l’Imposteur de Molière

Prenons un exemple concret : Molière, « Le Tartuffe ou L’Imposteur », acte III, scène 2.

Molière, Le Tartuffe ou l'imposteur

Dans la pièce, presque toute une famille se ligue contre un personnage dénommé « Tartuffe », qu’on l’on accuse de fausse dévotion. L’homme ferait semblant d’être très pieux, pour mieux plaire au maître de la maison et le dépouiller de ses biens. La scène qui suit est sa première apparition. Il est avec le personnage de Dorine, la servante de la maison. 

Extrait.

TARTUFFE, LAURENT, DORINE.

TARTUFFE, apercevant Dorine.

Laurent, serrez ma haire, avec ma discipline,
Et priez que toujours le Ciel vous illumine.

Si l’on vient pour me voir, je vais aux prisonniers,
Des aumônes que j’ai, partager les deniers.

Fin de l’extrait

La « haire » est une chemise rugueuse que l’on porte pour se mortifier.

La « discipline » est ici un fouet. 

La didascalie « apercevant Dorine » peut se jouer d’au moins deux façons différentes. 

1ere façon : Tartuffe aperçoit Dorine et, pour lui faire croire qu’il est très pieux, adresse son discours à Laurent. Pas d’hésitation ici, Tartuffe est un hypocrite. C’est le choix de Robert Hirsch dans la mise en scène de Jacques Charon.

2eme façon : Tartuffe allait parler à Laurent et le fait incidemment alors que Dorine est là. Ici, Tartuffe paraît être un véritable pratiquant engagé dans sa foi. C’est le choix de Louis Jouvet dans sa propre mise en scène.

La dramaturgie ne choisit pas forcément entre l’une ou l’autre possibilité, mais se borne à les envisager. Ce sera ensuite aux acteurs et au metteur en scène de choisir. La dramaturgie déplie les possibles de la mise en scène, du jeu de l’acteur, de la scénographie, et tente de prévoir comment cela sera compris dans le public. La dramaturgie est, in fine, une lecture qui projette le texte vers la scène. 

Mais la dramaturgie peut aussi faire un choix clair et orienter le spectacle dans une direction bien définie.

On le voit, on fait tous peu ou prou, avant ou pendant des répétitions, de la dramaturgie…